Alesia et dépendances

 

A propos d'Alésia

Flux Rss

Grandeur et servitude du Beustiau PDF Imprimer Envoyer

GRANDEUR ET SERVITUDE DU BEUSTIAU



Le scepticisme parfois manifesté à l'égard d'Alise en tant que survivance actuelle d'Alésia se voit opposé communé­ment la vacuité des preuves achéologiques trouvées sur place. On se demande aussi pourquoi faut-il que certaines de ces preuves, avancées avec tambours et trompettes, soient fausses. Il ne doit pas y avoir tant d'arguments indiscutables en faveur d'Alise si ceux  avancés sont inexacts mais chers à des auteurs particulièrement démons­tratifs (voir notes "de la prétendue imprécision de César" et "M. Grapin contre César.")


Un lecteur note la banalité d'un site comportant un oppidum et une plaine entourée de collines en ajoutant que ce n'est pas exceptionnel. Il oublie l'essentiel à savoir que la colline d'Alésia est au confluent de deux cours d'eau. (La seule chose sûre c'est que ce monsieur ignore le texte de César et se réfère probablement à Constans.)


Cette approche sélective mais néanmoins avantageuse de la question curieusement (mais est-ce si curieux ?) n'est pas la seule. Une fiche ZNIEFF N° 3003.004, consacrée au Beustiau et au Galimard (ancienne fiche disponible sur ce lien)  "oublie" le Cousin dans sa descrip­tion.

 

znieff1_beutiau

 

Certes le liseron cantabrique y figure en bonne place mais point de Cousin : les deux cours d'eau qui baignent à égalité la base de la colline d'Alésia, ce qui est le cas ici, ne sont plus qu'un, ce qui en conséquence met hors de combat une hypothèse Beustiau.


Rappelons que le sommet du Beustiau est couronné par les restes d'un oppidum, signalé par un médiéviste connu, interrogé à ce sujet.
Reconnaissons cependant que si nous avons perdu le confluent de la Cure et du Cousin il est heureusement remplacé par celui des savoirs.


A propos du Beustiau notons que le sommet se prêterait tout à fait à l'installation d'un arx. En revanche il n'en est pas de même à Alise, écrit Benoist, partisan de cette hypo­thèse pourtant.
"La configuration du sol rend difficile l'adoption de cette hypothèse" écrit-il au point qu'il en vient à remettre en cause le manuscrit où au lieu d'arce il conviendrait de lire "parte". Cette lecture conviendrait mieux à Alise, ou arx n'a pas sa place au contraire d'un mot passe-partout sans spécificité comme "arx" (P.640, note 196).

 

Mise à jour le Dimanche, 02 Juin 2013 20:24
 
Avis de Recherche

Avis de recherche d'informations en lien avec la photo ci-dessous :

Photo inconnue

 

Merci de contacter le webmaster si vous êtes en mesure d'apporter des indications sur les personnes ou le lieu de cette photo.

 

 
Des cadeaux à faire ?
Offrez des chèques cadeaux

Partenaires

Guide web indeXweb.info